ÉPISODE 164 

 

 

Mardi 04 janvier 1966

 

Encore un dîner

 

Norman a un dîner déplaisant avec Peyton. John reçoit un rapport troublant sur Russ Gerhring…

 

Audience Nielsen 1ère diffusion :

17,9 millions de téléspectateurs

soit 28,3 %

 

NARRATION : WARNER ANDERSON

Pour Martin Peyton, cet automne aura été la saison du mécontentement. Il est retourné à Peyton Place et maintenant, il doit se charger de ses deux petits-fils. Rodney Harrington qui est en procès pour meurtre et le jeune Norman, qui est son préféré. Mais la source de dispute a toujours été avec sa gouvernante de longue date, Hannah Cord.

 

INTRO

Martin Peyton réfléchit devant son échiquier.

 

 

SCENE 1

Hannah demande à Peyton s’il gagne. Il lui répond que le plus important n’est pas tant de gagner, mais plutôt la façon de jouer. Et là, le pion est en action. Hannah planifie le prochain dîner de Martin et Norman et demande conseil à Peyton. « Tu n’as jamais aimé Norman, n’est-ce pas ? », lui demande le vieil homme. Elle lui dit se rappeler qu’il était un enfant impossible à l’époque où elle s’occupait de lui. Il était obstiné, irrespectueux et gâté. Peyton et Hannah discutent du menu. Elle a choisi des steaks saignants avec de la purée de pomme de terre. Elle rappelle à Peyton à quel point Norman détestait les légumes. Elle a prévu ensuite une tarte à la rhubarbe. « Norman préfèrera sûrement une crème glacée… Et moi aussi d’ailleurs », suggère Martin. Ils évoquent ensuite le passé. Hannah le défie du regard : « J’ai arrêté de vivre dans le passé lorsque j’ai vu qu’il y avait un futur ». Peyton admet qu’il est trop vieux pour faire de même. Betty arrive avec les médicaments de Martin. Il lui dit qu’il les prendra plus tard. Avant de repartir en cuisine, Hannah suggère à Martin une glace au chocolat.

 

 

SCENE 2

Leslie arrive au bureau de Dowell et s’entretient avec Ann Nolan, la secrétaire. Il entre dans le bureau de l’avocat et a la surprise d’y trouver Julie qui attend l’homme de loi. Elle travaille pour David Schuster et elle est venue apporter des papiers de sa part. Leslie lui dit : « J’espère que tu as apprécié le dîner avec Schuster ». Il pense que Schuster s’apprête à être balayé par Peyton.

 

 

SCENE 3

Au manoir Peyton, Betty se précipite en bas de l’escalier pour attraper son manteau et s’apprête à partir lorsque la sonnette de l’entrée retentit. C’est Norman. Elle le fait entrer et tous deux ont une longue et plaisante conversation.

 

 

SCENE 4

Seul dans le living room, Norman observe attentivement le portrait de sa mère au dessus de la cheminée. Il décide de s’asseoir sur le fauteuil roulant de Peyton. Il s’amuse à se prendre pour Norman Bates, du film « Psychose ». Il met en route le fauteuil roulant électrique et heurte l’échiquier. Tandis qu’il s’agenouille pour ramasser les pions, Hannah et Peyton arrivent. Peyton salue un Norman rouge de honte. Ils ont encore quelques minutes avant le dîner. Peyton observe Norman. « Tu es devenu un très beau jeune homme. Tu as les yeux de ta mère, et le menton aussi. » Martin donne à Norman un album photo de sa mère et de la famille.

 

 

SCENE 5

A l’hôpital, Allison a eu une nuit agitée. Elle appelle le service de thérapie. C’est Russ Gehring qui répond. Elle lui demande de venir.

 

 

SCENE 6

Gehring arrive dans la chambre d’Allison. Elle lui dit qu’elle a déprimé cette nuit. Elle lui demande de rester un peu avec elle. Il lui répond qu’il doit se rendre à une leçon de guitare. Elle lui demande de lui chanter juste une chanson. Cela la calmera. Il accepte en souriant.

 

 

SCENE 7

Le sergent Edward Goddard entre dans le bureau du District Attorney John Fowler et lui apporte un rapport sur le thérapeute Russ Gehring. Ils parlent brièvement et le sergent prend congé de lui. John regarde le rapport en fronçant les sourcils et téléphone tout de suite à l’hôpital pour parler avec Russ Gehring, mais n’arrive pas à l’avoir. En colère, John jette la photo de sa femme, Marian. Le verre du cadre se brise.

 


 

DANS LE PROCHAIN EPISODE

Michael invite Stella à prendre un verre. Betty parle avec Steven, John avec Rodney.

 

MICHAEL : Stella.

STELLA : Mike.

MICHAEL : Que diriez-vous d’un café chez moi, maintenant ?

 

STEVEN : Betty, c’est une petite ville.

BETTY : Cela m’inquiète.

STEVEN : Je ne peux pas faire de miracles, Betty.

 

JOHN : Vous êtes un expert pour changer de sujet. C’est vous que l’on accuse. Et de meurtre qui plus est.

 

 

EPISODE 163

LISTE

EPISODE 165